Aymond de Calvayrac

resized_aymond.jpgSeigneur de la maisnie,  Aymond de Calvayrac est le fils ainé d’Esteban de Calvayrac, Seigneur d’Alaric, vivant au château de Calvayrac, dans les Monts d’Alaric, en terre Cathare. Il sera nommé Aymond le Brave et aussi Aymond dit Bonne Garde. 

Les cathares se nommaient « bons hommes et bonnes femmes ». 

Ils se considéraient comme bons chrétiens par opposition à une Eglise hégémonique, lettrée, riche et puissante. Aymond, en sa qualité d’ainé, part très jeune aux Croisades et guerroie durant de nombreuses années. De retour des Croisades en 1245, avec Guillaume le Pieux, et Richard le Ripailleur, il découvre le château occupé par un vassal de Simon de Montfort, sa famille anéantie, ses gens et paysans décimés ou enfuis. 

En effet, vers 1242 (date controversée par les spécialistes) une terrible bataille opposa le roi de France, Louis IX soutenu par Simon de Montfort, au Roi d’Aragon allié aux chevaliers Cathares. Les possessions et châteaux Cathares furent en presque totalité détruits, les hommes, nobles, alliés et soldats, assassinés. 

Aymond est parvenu à enterrer en secret les dépouilles de ses parents et de ses trois frères. Son épouse, Dame Lucile, a disparu durant l’assaut du château, personne n’en a entendu parler depuis, ni ne l’a revue. Aymond n’a aucune nouvelle, non plus, de sa fille Aélys, née d’une première union. 

 Mais il les retrouvera toutes les deux plus tard... 

 Aymond cherche à reconstituer sa Maisnie afin de pouvoir, un jour, reconquérir ses terres, son château et ses titres.