Dans le village de calas, à Pâques, les cloches ne sonnent pas l’arrivée des poules et des lapins, mais elles annoncent l’arrivée des chevaux et de leurs cavaliers. Une tradition qui remonte à 1957, à cette époque les cavaliers et leurs montures pouvaient venir de très très loin. Ils installaient leur bivouac au milieu de la colline et se réunissaient autour d’un feu de camp, partageant les repas et les chansons. Maintenant les chevaux viennent de Camargue et des proches villages. La Fête du cheval a bien évolué et s’est considérablement agrandie, mais le week-end Pascal reste une belle idée de sortie familliale dans la colline.